Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Hélène Bénardeau, professeur d'espagnol
  • Le blog de Hélène Bénardeau, professeur d'espagnol
  • : Ce blog a été conçu au départ pour les élèves et les étudiants hispanisants du Lycée Saint Aubin La Salle à Saint Sylvain D'Anjou, mais qu'il profite à tous !
  • Contact

¡Bienvenidos!

¡ Bienvenidos en el ciberespacio del liceo "Saint Aubin La Salle"!

logo-espagne.gifEste blog se dirige a todos los alumnos hispanohablantes de mis clases, pero también a mis colegas profesores.

Desde 2009, serios problemas de salud me impidieron actualizarlo, pero paso a paso, lo haré con vuestra ayuda y vuestras sugerencias.

No vaciléis en escribirme para corregir, comentar, contradecir, proponer...

¡Un blog evoluciona con su autor pero también con sus usuarios!

Recherche

Archives

8 décembre 2009 2 08 /12 /décembre /2009 12:28

LA POLITESSE / LA CORTESÍA

 

 cortesia_img.png

Les différences fondamentales avec la France

 

 

La France est le pays de la forme :

 

 On passe ici notre temps à utiliser l'expression « pardon ».

 On termine les correspondances professionnelles par d'interminables formules et le  conditionnel est de rigueur lorsque l’on ne veut pas froisser son interlocuteur.

L'espagnol a tendance à être beaucoup plus direct : on recommandera d'ailleurs à un Français de limiter volontairement sa tendance à la politesse, qui pourrait être jugée par un Espagnol comme excessive, voire dérangeante.

 

 

Quand doit-on « s'abstenir » d'être poli ?

 

On commencera par décrire quelques cas où l'espagnol, contrairement au français, n'utilise pas de formules de politesse.

 

Au téléphone :

 telefono.gif

   Les formules sont très directes, même dans le cadre de relations professionnelles.

  On ne dit pas : « Bonjour, pourrais-je parler à Ivan Perez, s'il vous plaît ? »

  On dit plutôt :

 

   « Hola, me pone con Ivan Perez por favor. »

  Traduction  littérale: « Bonjour, vous me passez Ivan Perez, s'il vous plaît. »

 

Dans les commerces :

 06-comercio.jpg

D'une part, le conditionnel français est à bannir :

 

On ne dit pas : « Je pourrais avoir un café, sil vous plaît ? »

 

On dit plutôt : « Me pones un café, por favor. »

 

   Traduction : « Tu me sers un café, s'il te plaît ? »

 

D'autre part, on a tendance à tutoyer son interlocuteur, même si on ne le connaît pas :

 

On ne dit pas : « Vous avez des cigarettes ? »

 

On dit plutôt : « tienes tabaco ? »

 

   Traduction : « Tu as des cigarettes ? »

 

Dans la rue :

 3844654-Calle-de-Barcelona-que-bueno-0-1

La tendance est également au tutoiement, par exemple pour demander un renseignement :

 

On ne dit pas « Vous pourriez m'indiquer le chemin pour aller...? »

 

On dit plutôt :« Sabes el camino ? »

 

  Traduction : « Tu connais le chemin ? »

 

Même lors d'un entretien d'embauche, il est fréquent que votre interlocuteur commence par vous vouvoyer, et passe spontanément au tutoiement au bout de cinq minutes.

Il en est de même avec les clients et les fournisseurs. Insister trop longtemps sur le vouvoiement pourrait d'ailleurs être vu comme une marque de méfiance.

 

Quand doit-on utiliser les formules de politesse ?

 

Il existe cependant certaines situations pour lesquelles l'espagnol reste attaché à ses formules de politesse.

Ces cas sont assez rares, mais ne les oubliez pas : vous pourriez vexer votre interlocuteur.

 anciano.gif

- Avec les personnes « d'un certain âge » : le vouvoiement est dans ce cas précis absolument indispensable.
dm1172_70x56_la_familia_m.jpg 

- Dans les relations avec la famille de votre interlocuteur : si vous rencontrez des membres de sa famille, ne les tutoyez pas, même si eux, de leur côté, auront tendance à le faire. Ne passez jamais au « tu » avant que cela vous soit proposé.

 

Les formules de politesses en espagnol

 

Le vouvoiement

 

Généralités

 

Comme nous l'avons vu précédemment, le vouvoiement s'utilise beaucoup moins en Espagne qu'en France.

 

On l'utilisera donc :

 

- avec des personnes plus âgées

 

- en tant qu'hôte d'une famille

 

- au début d'une relation professionnelle

 

- dans une correspondance formelle

 

- dans des relations hiérarchiques bien définies : entre élèves et professeurs, par exemple (et encore, pas toujours.)

 

Usted et ustedes

 usted.jpg

La principale difficulté pour comprendre le vouvoiement en espagnol réside dans une différence grammaticale profonde avec la règle française.

 

En français, quand une personne dit « vous » :

Elle peut s'adresser à un groupe de personnes, ou bien à une seule personne qu'elle vouvoie.

 Elle fait référence à la deuxième personne du pluriel. Exemple : vous faites.

 

* * *

 

 

En espagnol, il existe deux formules de vouvoiement de politesse :

 

La première forme est USTED. Elle correspond au vouvoiement d'une seule personne. Le verbe sera conjugué à la 3èmepersonne du singulier et tous les pronoms personnels et adjectifs possessifs seront eux aussi accordés à la 3èmepersonne du singulier.

Ex : Usted se equivoca : no puedo darle su pasaporte.

> Vous vous trompez, je ne peux pas vous donner votre passeport

 

La deuxième forme est USTEDES. Elle correspond au vouvoiement d'un groupe de personnes. Le verbe sera conjugué à la 3èmepersonne du pluriel et tous les pronoms personnels et adjectifs possessifs seront eux aussi accordés à la 3èmepersonne du pluriel.

Ex : Ustedes se equivocan : no puedo darles sus pasaportes.

> Vous vous trompez, je ne peux pas vous donner vos passeports

 

 

Récapitulatif du vouvoiement

 

Au bout du compte, il existe trois traductions possibles au « VOUS » français :

 

Formule de politesse se référant à une seule personne :

 

Si le « vous » est employé comme formule de politesse se référant à une seule personne, la langue espagnole, à la place de « vous », utilisera USTED, et conjuguera le verbe employé à la troisième personne du singulier :

 

 

Vous avez faim : ¿Tiene hambre usted ?

Vous avez faim, Madame Diaz ? :¿ Tiene hambre, Señora Diaz ?

 

Formule de politesse se référant à un groupe de personnes :

 

Si le « vous » est employé comme formule de politesse se référant à un groupe de personnes, la langue espagnole, à la place de « vous », utilisera USTEDES, et conjuguera le verbe employé à la troisième personne du pluriel :

 

 

Vous avez faim : ¿Tienen hambre ustedes ?

Vous avez faim, messieurs ? : Señores ¿ tienen hambre ?

 

Pas de formule de politesse mais référence à un groupe de personnes :

 

Si le " vous "  est employé sans aucune notion de politesse, mais exclusivement pour désigner un groupe de personnes que l’on tutoie individuellement, la langue espagnole utilisera le pronom VOSOTROS et conjuguera le verbe employé à la deuxième personne du pluriel :

 

Vous avez faim : ¿Tenéis hambre vosotros ?

Vous avez faim les enfants ? ¿Tenéis hambre, niños ?

 

Les formules de politesses les plus courantes

 

En fin de soirée en Espagne, vous souhaiterez à vos amis « Buenas noches ».

 

Nous allons maintenant vous présenter les formules de politesse les plus souvent utilisées dans la langue espagnole :

 

Dans la vie quotidienne :

 

 

  Pour saluer quelqu'un  : Hola ¿qué tal ?: Bonjour, comment allez-vous ?

  Quitter quelqu'un : Adiós, hasta luego : Au revoir, à bientôt

 

 

  Pour souhaiter une bonne journée  : ¡Buenos días !

  Bonne après-midi : ¡Buenas tardes !

  Bonne nuit : ¡Buenas noches !

 

 

 Pour s'excuser, il existe plusieurs degrés, plus ou moins forts. On utilisera :

 

Discupla, dans un cadre formel.

Perdona, de façon plus courante.

Lo siento, pour dire « désolé ».

 

Pour remercier quelqu'un : «gracias, de nada. »  Merci, de rien.

 

 

 

 

Dans le cadre d'une correspondance amicale :

 

Le courrier débute par l'expression « querido, querida » : cher, chère. Il finit par le chaleureux : « un abrazo » : cela signifie littéralement « je te prends dans mes bras », mais s'emploie pourtant entre amis du même sexe ou non.

 

Dans la correspondance professionnelle ou formelle :

 

 

  C'est dans le cadre de la correspondance qu'il existe le plus grand nombre de formules de politesse.

  Néanmoins, ces dernières sont généralement beaucoup plus simples que celles qui constituent le dogme français des bonnes manières à l'écrit.

 

 

Les courriers débutent généralement par cette formule :

 

 

   Muy senor mío, muy senora mía : ou muy senores míos : (Notez ici la différence de ponctuation. Après Madame, Monsieur, le français met une virgule. Après Muy señor mío, muy señora mía l’espagnol met deux points.

 

  Les courriers s'achèvent par un rapide :

 

 

« atentamente » ou «  muy atentamente »

 

Fuente : http://www.toutapprendre.com

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Hélène Bénardeau - dans coutumes-culture-traditions
commenter cet article

commentaires

joseph 12/01/2016 14:17

Hola Usted es especial, honesta y de buen carácter que tener un ingreso que puede ayudarle a llegar a sus pagos mensuales; te pongo con un préstamo de € 3.000 a 10000000 € con condiciones muy rentables de un tipo de interés del 2%. Yo no me pongo en calidad de préstamo a continuación, si usted está interesado llegar en menos de 72 horas la cantidad solicitada en su cuenta y todos sus problemas se resolverán también puede ponerse en contacto conmigo por mail: financia_investisementogroup@hotmail.com